Florentz : Intégrale des oeuvres pour orgue (M. Bourcier, O. Latry et B. Piertot)

51QXWPi2wFL__SL500_AA300_Jean-Louis Florentz (1947-2004) est un compositeur français encore trop peu joué dans les salles de concert. Ce n’est certes pas la dimension de son catalogue (18 opus seulement) qui aidera à changer la donne, mais plutôt son inspiration, son originalité, ainsi que son accessibilité. Certes le sort nous a privé bien trop rapidement de ses talents, mais il faut aussi dire que son perfectionnisme n’est pas étranger à un corpus assez ramassé. On peut qualifier sa musique par trois idées essentielles : son rejet absolu des dogmatismes « avant-gardistes » de l’après-guerre, l’influence de ses voyages en Afrique (les musiques locales, les oiseaux, mais on serait tenté de dire aussi, les paysages), et la filiation revendiquée avec Tournemire, Messiaen et Dutilleux (et j’y entends également un lien avec Alain).

Trois choses relient très fortement Messiaen et Florentz. Le goût pour la musique de Florentz commence à 9 ans quand il entend à l’église Dieu parmi nous (final de La Nativité du Seigneur) de Messiaen. Commencera alors un goût jamais démenti pour l’orgue. L’autre lien est encore plus direct : Florentz sera l’élève de Messiaen au Conservatoire. Bien vite Messiaen sentira la forte volonté de liberté et l’encouragera à voyager, avant de lui reconnaître un grand talent (jusqu’à la fin de sa vie, puisqu’on possède une lettre de 1991, où Messiaen fait l’éloge de Debout sur le Soleil, la pièce pour orgue que vient juste de composer Florentz). Enfin il y a des amours communes : l’orgue, la foi chrétienne et l’ornithologie.

Inutile d’en raconter davantage, le double CD présenté ici, est en fait un livre, extrêmement fourni en témoignages, lettres du compositeur ou au sujet du compositeur (Latry, Guillou, Hersant, Messiaen, Dutilleux …). Une mine d’informations assez impressionnante sur ses oeuvres pour orgue, que nous devons à l’épouse de Jean Langlais, la musicologue Marie-Louise Langlais. Les deux CD contiennent l’intégrale de ses oeuvres pour orgue : Les Laudes (7 pièces – 1985), Debout sur le Soleil (1991), La Croix du Sud (2000), L’Enfant Noir – Prélude (2002). Malgré sa taille réduite, et malgré qu’il exige les plus grands virtuoses pour pouvoir être joué, ce corpus deviendra dans les années qui arrivent un vrai classique du répertoire organistique.

Si ses oeuvres orchestrales montrent une science de l’orchestration assez inouïe, celle-ci trouve son origine dans la registration de son oeuvre pour orgue. On peut résumer la philosophie de Florentz sur cette question de façon simple : plus il y a de jeux, mieux c’est, lui permettant de trouver mille combinaisons pour transformer l’orgue en véritable orchestre symphonique. Il n’est pas le seul à avoir suivi cette tendance, mais il pousse le concept particulièrement loin. Celà ne doit pas faire oublier en tout cas l’originalité de son langage. Il n’est pas exagéré de dire que toutes ces oeuvres sont intéressantes. Ma préférence personnelle va à La Croix du Sud, mais Debout sur le Soleil et le Prélude de L’Enfant Noir ne sont pas loin derrière.

Il ne faut pas moins que la maîtrise de Michel Bourcier, Olivier Latry et Béatrice Piertot pour venir à bout de ces oeuvres d’une exigeance extrême. Un livre double CD, que je recommande de tout coeur pour vous faire voyager dans les paysages africains.

Ce contenu a été publié dans Florentz, Orgue, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à Florentz : Intégrale des oeuvres pour orgue (M. Bourcier, O. Latry et B. Piertot)

  1. Claude Oudet dit :

    Où peut-on acheter ces 2 cd de l’intégrale des oeuvres d’orgue de Florentz ?

  2. admin dit :

    Bonjour,

    Je me doute que ce doit être très difficile à obtenir chez des disquaires (peut être certains pourront ils commander l’article). Il y a toujours les grands sites de vente en ligne (par exemple : http://livre.fnac.com/a2714167/Marie-Louise-Langlais-Jean-Louis-Florentz-l-oeuvre-d-orgue).

  3. Claude Oudet dit :

    CD pas en vente à la fnac. Sont-ils réellement disponibles quelque part ?

  4. admin dit :

    Sur le site de la FNAC si, il est en vente. Mais en dehors d’internet ça risque d’être très dur. Si vous connaissez un très bon disquaire qui peut prendre des commandes insolites …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *